eRound The World
San DiegoAlpes françaises
octobre 2013 0 Commentaire AUTHOR: Aym CATEGORIES: États-Unis

Red Rock Canyon et Sequoia National Park

En provenance de San Diego, nous faisons une halte à Bakersfield qui se trouve au sud de Sequoia National Forest et Sequoia National Park. Nous sommes toujours bloqués par le shutdown, ce qui fait que nous ne pouvons pas nous rendre dans les parcs nationaux. Nous avons réservé une nuit en cabane au sein du parc, nous devons donc savoir s’il est accessible. On se rend donc à l’office de tourisme pour avoir des renseignements, nous tombons sur des personnes adorables qui nous renseignent, nous permettent d’appeler le campement pour savoir s’ils sont ouverts…Ils sont fermés !! Nous n’avons même pas été prévenus. Heureusement, on nous conseille un autre endroit où nous pouvons voir des séquoias géants et où nous pouvons passer la nuit. Nous prenons donc une réservation là-bas. Maintenant que tout est ok pour la nuit de ce soir, reprise de la visite !

DSC09059

Nous avons loué un camion…Non je plaisante !

Nous voulons aller voir Red Rock Canyon State Park qui est à l’entrée du désert des Mojaves, soit un aperçu de ce que peut être la Vallée de la Mort. Sur la route, on nous a conseillé de nous arrêter à une ferme pédagogique qui vend des fruits, nous y faisons un stop pour acheter des grenades et goûter des persimmons (des kakis en français). Plein de gens achètent des citrouilles…Eh oui, Halloween !

DSC09063

Sur la route nous commençons à voir le désert se dessiner, des champs d’éoliennes poussent sur les collines, la seule végétation qui pousse sont des cactus, des buissons raz et des joshua trees (arbres de Josué), une espèce de yucca qui ne pousse que dans l’ouest américain entre 600 et 1800m d’altitude. Nous en verrons de grands spécimens à Red Rock Canyon.

DSC09091

En avançant en direction du parc, la roche change de couleur et on comprend tout de suite que le nom « Red Rock » n’a pas été cherché bien loin. Le parc est gratuit, il n’y a personne à l’accueil mais nous pouvons quand même accéder, il n’y pas de barrière ou d’accès restreint.

DSC09104

DSC09107

La roche ressemble à des colonnes ou des orgues, des champignons, toutes sortes de formes sorties de notre imagination, mais il s’agit de l’effet de l’érosion et de la nature, l’homme n’y est pour rien. On a ici un aperçu de ce que l’on peut voir dans les parcs du grand ouest américain (en Utah et en Arizona par exemple).

DSC09111

Nous continuons notre chemin un peu plus loin dans le parc histoire de faire une petite randonnée, il fait chaud mais ce ne sont pas les chaleurs que l’on peut rencontrer dans la Vallée de la Mort. De l’autre côté de la route, on peut aller « caresser » les joshua trees (ces derniers sont couverts d’épines), il y a quelques petites dunes de sable, étrange au beau milieu d’un désert rocheux.

DSC09126

Nous sommes seuls au milieu de nulle part ! C’est magnifique. Mais reprenons la route, nous sommes parti pour un petit road trip pour la journée car au lieu de repartir par les grandes routes et par Bakersfield, nous préférons couper au travers (au plus court), ça commençait gentiment avec de longues lignes droites comme dans les films.

DSC09189

Il se trouve que nous n’avions pas vu que l’on allait grimper jusqu’à presque 2000m d’altitude, et comme la voiture a une motorisation pourrie, on ne roulera pas à plus de 30km/h par endroit en montée ! Mais ça permet de jouer à Sébastien Loeb à petite vitesse, ça m’amuse bien en tout cas. Nous passons le lac Isabella sur la route 178 avant d’attaquer la route 155 pour passer un col dans Greenhorn mountain.

DSC09203

Nous redescendons dans la vallée pour arriver à Porterville où nous bifurquons pour attaquer à nouveau la montagne, direction Pierpoint Springs et on se retape un dénivelé de 1300m. On espère arriver avant la fermeture de la réception sinon on sera obligés de dormir dans la voiture ! Ca grimpe ça grimpe encore et toujours mais nous y arrivons. On aura même le temps de diner de bons tacos dans le restaurant/boutique/motel.

Le lendemain, au réveil, on découvre réellement les lieux, le paysage car nous sommes arrivés de nuit la veille. On sent qu’on est en altitude car il ne fait vraiment pas très chaud, nous allons au petit-déjeuner, et surprise, certainement le meilleur petit déj de toutes les vacances, voire l’un des meilleurs que je n’ai jamais fait. En tout cas, c’est certain, les meilleurs pancakes !

DSC09247

Au menu : pancakes au sirop d’érable, bacon frit, oeufs brouillés, hashbrowns (pommes de terre paillasson), pain grillé au beurre salé, un jus d’orange et un bon lait chaud sucré !! Excellent

DSC09252

DSC09271

C’est notre dernier jour complet en Californie, nous repartons le lendemain de San Francisco. La bonne nouvelle du jour : Le Shutdown est terminé ! Nous pouvons donc aller à Sequoia National Park qui a rouvert. L’avantage c’est que nous sommes à seulement 1h30 du parc, nous nous dépêchons de descendre (puis de remonter) pour aller voir les plus gros arbres du monde !

DSC09282

La route tortueuse offre une vue sur des sommets granitiques pouvant faire penser à ceux de Yosemite, des dômes, des arêtes des dents rocheuses. Nous les apercevons que sur quelques kilomètres car nous entrons dans la forêt assez rapidement, la route est tortueuse, il est conseillé d’être très prudent car on peut rencontrer des animaux à tout moment notamment des ours, « be careful with bears ».

DSC09297

Nous commençons à entrer dans une forêt plus dense, pas encore de séquoias en vue mais ça ne saurait tarder, ils se repèrent assez vite avec leur couleur orange/rouge, les fameux redwoods comme on les appelle ici. Encore une fois on peut jouer à Sébastien Loeb ici, mais il vaut mieux prendre le temps d’apprécier les paysages et lever les yeux. Les premiers séquoias géants se pointent devant nous, ah oui en effet, ils portent bien leur nom de géants, il faut lever haut la tête pour tenter d’apercevoir le sommet de certains. Voilà une petite sélection, qui évidemment ne rend pas la réalité

DSC09326

L’objectif est d’atteindre le General Sherman, il s’agit du surnom donné à l’arbre le plus imposant du monde. On le considère comme le plus gros organisme vivant même si ce n’est pas le plus haut (il fait 84m contre 115 pour un autre séquoia de Californie) par contre son tronc a une largeur de 11m, soit la largeur d’un terrain de tennis !! Au pied vous vous sentez tout petit. Voilà la bête (oui oui c’est moi sur la photo en tout petit) :

DSC09371

Il est âgé de 2200 ans, ce qui est loin d’être le plus vieux arbre, certains pouvant être actuellement de 4000 à 5000 ans. Nous devons maintenant partir car pas mal de route pour rentrer à San Francisco, nous faisons juste un petit stop pour acheter quelques souvenirs, notamment des graines de séquoias géants ! Celles-ci ont été plantées à mon retour par mes parents, elles ont atteint les 5cm en 1 mois mais malheureusement ont pris un coup de chaud et sont mortes, mais je réessaierai un jour ! Il parait qu’il s’acclimate bien à la France.

Ah au fait, je ne vous ai pas présenté notre voiture ! Et puis je me suis fait une nouvelle amie, avez-vous déjà vu une pomme de pin de cette taille ?

DSC09404

Il est temps de partir, retour à SF par les grandes routes, il y a à peu près 5h de route. Nous ne comptons pas arriver trop tard pour profiter de la dernière soirée en Californie. Nous arrivons par Bay Bridge by night.

DSC09423

L’hôtel que nous avons réservé est tout proche de l’aéroport pour gagner du temps au réveil, mais ce soir nous irons nous garer dans le centre pour revenir sur Union Square et aller à la Cheesecake Factory pour déguster les fameux gâteaux américains bien sucrés, ça tombe bien car nous n’avons pas déjeuné à midi, nous sommes restés sur le gros petit déjeuner du matin !

DSC09442

Cheesecake Factory est un restaurant au dernier étage d’un centre commercial sur Union Square, nous choisissons nos cheesecakes, framboise et chocolat blanc pour moi (léger quoi). Et on s’installe à la terrasse pour profiter de la vue, ça donne vite soif tout ce sucre donc on part vite demander des verres d’eau, voici sur quoi nous terminerons ce beau voyage.

DSC09449

Nous partons pour l’aéroport et le dernier hôtel, préparation des bagages pour le lendemain et c’est parti pour le vol retour.

Quel merveilleux voyage, la déception de partir et la certitude d’y revenir un jour…

 

Laissez un commentaire