eRound The World
KenyaGolden Circle


La Terre de glace, c’est la signification du nom du pays Islande, elle ne peut pas mieux porter son nom ! Cap sur le grand nord, où je mets les voiles pour 10 jours ! Départ de l’aéroport d’Orly avec Icelandair, avec qui j’avais déjà voyagé lors de mon aller à New York et où j’avais fait un stop à Reykjavík. Le programme des 10 jours est bouclé, normalement pas trop intense car j’ai décidé de ne faire que le sud de l’île et non le tour complet (je pense que 3 semaines sont nécessaires pour le tour complet afin de bien prendre le temps).

DSC00902

Péninsule du Reykjanes à l’atterrissage – Islande

L’arrivée sur Keflavík se fait en survolant une péninsule désertique et des volcans au sud ouest de l’île, on aperçoit les glaciers un peu plus loin, le décor est planté. L’aéroport se situe à 50km au sud ouest de la capitale. Le moyen le plus simple de rejoindre cette dernière est de prendre le bus, plusieurs opérateurs font le trajet mais j’ai choisi le Flybus de la société Reykjavik Excursions moyennant 2200ISK (environ 15EUR). La monnaie locale est la couronne comme les autres pays scandinaves et donc ici la couronne islandaise dont le taux est 1EUR ≈ 140ISK. Le bus s’arrête au terminal BSÍ au centre ville de Reykjavík, je marche ensuite 20min pour rejoindre l’auberge de jeunesse HI Downtown où je passerai 3 nuits.

DSC00911

Centre ville de Reykjavik – Islande

Première chose, il fait super beau ! Pourtant on a eu de la pluie sur la majeure partie du trajet entre l’aéroport et Reykjavík. Premier aperçu du centre, très nordique avec plein de maisons colorées en bois ou en tôle ondulée. Je ne perds pas de temps une fois la valise déposée à l’auberge et je vais direct me promener, côté mer en passant sur le port en direction de l’Harpa.

DSC00913

Port de Reykjavik – Islande

l’Harpa est une salle de spectacles et de congrès construite en 2011, elle ressemble à une grosse cage de verre posée sur l’eau et où le soleil vient se refléter.

DSC00925

Salle de spectacle Harpa – Reykjavik

Elle a accueilli en 2014 une conférence internationale sur le climat où de nombreux chefs d’Etats et ministres étaient présents. Ces conférences ont régulièrement lieu et traitent principalement de l’Arctique.

DSC00931

Salle de spectacle Harpa – Reykjavik

Je reviendrai à l’Harpa un peu plus tard dans la soirée pour voir le coucher de soleil, avec d’autres photos. Sinon niveau température, tant que le soleil est là ça va, on doit être proche des 10 degrés, pour un mois de mai c’est bien !
Reykjavik est située au sud de la baie de Faxaflói entourée de montagnes, on aperçoit les sommets enneigés. A cette saison le nord du pays est encore recouvert de neige alors que le sud se découvre progressivement.

DSC00941

Vue sur le nord – Reykjavik

De l’Harpa, il y a une longue promenade en bord de mer qui part vers l’est, et je passe devant une des sculptures phares de la ville, le Sólfar (Voyageur du Soleil en français) localisée sur l’ancien port et qui représente la silhouette d’un bateau viking.

IMG_0613

DSC00954

Sculpture Sólfar – Reykjavik

Comme il s’agit de la sculpture du Voyageur du Soleil, je reviendrai pour la voir au moment du coucher. Il est 18h30 pour l’instant et le soleil est encore bien haut dans le ciel. Je poursuis ma visite de la ville pour revenir vers le centre et les rues commerçantes, on est dimanche en fin d’après-midi donc il y a peu d’animation mais tout de même du monde à se promener.

IMG_1299

IMG_1301

Centre ville – Reykjavik

On ne peut pas dire que c’est triste ! Il y a beaucoup de couleurs jusque sur les trottoirs même. Je suis passé devant l’Eglise Hallgrímskirkja qui est reconnaissable entre 1000, on peut l’apercevoir sur la photo qui suit mais j’ai prévu de la visiter le lendemain matin donc patience.

DSC01006a

Centre ville – Reykjavik

Je vais dans un 1011, les magasins ouverts 7 jours sur 7 de 10h du matin à 11h du soir comme le nom l’indique, histoire de faire quelques courses pour me cuisiner à manger ce soir et aussi pour mon petit déjeuner le lendemain car oui j’ai décidé de cuisiner tous les jours pour faire des économies, les restaurants étant excessivement chers en Islande. Un paquet de pâtes et du pesto feront l’affaire pour le premier soir.

DSC01071

Drapeau islandais sur fond de ciel bleu – Reykjavik

Avant de rentrer, petit (finalement grand) tour autour du port pour voir les bateaux et profiter de ce beau ciel bleu qui se reflète sur l’eau.

DSC01090

DSC01122

Port de Reykjavik

Il y a quelques boutiques de souvenirs ou produits artisanaux et plusieurs restaurants dans les alentours du port, beaucoup de produits de la mer évidemment, mais cela parait cher.

DSC01085

Port de Reykjavik

En approchant du port, j’aperçois des gens sur un genre de dôme en pelouse de l’autre côté de la jetée, ça m’intrigue alors je fais le tour pour y aller, c’était plus loin que je ne pensais mais c’est original, on monte en tournant autour de la boule en gazon. En haut une petite cabane et une belle vue sur la baie et la ville.

DSC01154

Þúfa sur le port – Reykjavik

Un peu plus loin encore, il y a une digue avec un phare à l’entrée du port, il semble interdit d’y pêcher pourtant j’y rencontre 2 étrangers en train de le faire et quand je leur demande ce qu’ils pêchent, ils répondent « I have no idea »…Ok !

DSC01163

Digue d’entrée du port – Reykjavik

Après cette petite virée maritime, qui me fait beaucoup penser à La Rochelle tout de même, les montagnes et la neige en moins, je rentre manger mes pâtes au pesto à l’AJ avant de repartir pour le coucher de soleil vers l’harpa et le Solfar. Les reflets de l’harpa ont changé de couleurs avec ce beau ciel orangé.

DSC01212

Harpa au coucher de soleil – Reykjavik

Il est 23h passé et le ciel est toujours orange, pas de doute on est bien au Nord !! A cette période de l’année, en fonction de la météo, il ne fait pas totalement noir pendant la nuit. Le soleil passe sous l’horizon aux alentours de 22h et repasse au dessus vers 4h mais on perçoit toujours sa lumière à minuit comme sur la photo du Solfar ci-dessous prise à 23h45.

DSC01257

Sólfar au coucher de soleil – Reykjavik

A la base, je venais pour rester jusqu’à la nuit tombée…Je pouvais attendre longtemps ! Un dernier passage devant l’harpa pour voir le bal des lumières qui l’illumine à la nuit tombée et je rentre me coucher au dortoir.

DSC01278

Harpa éclairée à la nuit (presque) tombée – Reykjavik

Du coup pour dormir, il ne faut pas être trop sensible à la lumière car il fait partiellement jour dans la chambre, vu qu’il n’y a que des stores et non pas de volets, ce qui sera le cas partout en Islande, pas de volets ! Pas de soucis pour moi, je dors sur mes deux oreilles. Réveil à 8h pour aller prendre un petit dej, lait/pain grillé/cookies avec les courses faites la veille et je repars à l’assaut de la ville pour encore découvrir de nouveaux endroits à commencer par Hallgrímskirkja.

DSC01015

Eglise Hallgrímskirkja – Reykjavik

D’extérieur, on dirait une fusée composée d’orgues basaltiques. L’intérieur est très épuré, mais à noter l’orgue et ses 5300 tuyaux, il y a un organiste en train de jouer, c’est impressionnant le nombre de boutons, de touches, de pédales et autre qu’il faut manipuler.

DSC01021

Eglise Hallgrímskirkja – Reykjavik

J’ai lu dans le routard qu’il était intéressant de monter en haut de l’Eglise. Moyennant un ticket d’entrée de 900ISK, on peut prendre l’ascenseur pour le 8ème étage et prendre l’escalier pour rejoindre le 9ème.

DSC01303

Clocher de l’Eglise Hallgrímskirkja – Reykjavik

La vue sur la ville est parfaite ! On voit très bien toutes les maisons colorées, les montagnes et la mer. Par ce beau soleil, ça valait le coup.

DSC01319

IMG_0705

Vue panoramique depuis l’Eglise Hallgrímskirkja – Reykjavik

L’Eglise se trouve en hauteur sur la ville et les rues commerçantes partent d’ici, sur la photo précédente, il s’agit de la rue centrale et une autre qui part un peu plus bas à droite. Je redescends pour rejoindre le Tjörnin, un petit lac au milieu du centre ville auprès duquel se trouvent plusieurs musées et une autre église : Fríkirkjan í Reykjavík.

DSC01357a

Tjörnin – Reykjavik

Il y a également l’hôtel de Ville posé au raz de l’eau, on y voit les canards, oies et cygnes barboter derrière les vitres. Il n’est pas très joli d’extérieur, En bas se trouve une représentation de la carte topographique de l’Islande faite en papier mâché.

DSC01380

Carte en relief de l’Islande – Hôtel de Ville de Reykjavik

Elle doit faire environ 10m de largeur sur 8 de hauteur. En tant que géomaticien, évidemment je trouve ça chouette ! Rien d’autre de vraiment intéressant dans l’hôtel de ville hormis quelques tableaux ou sculptures contemporaines. De l’hôtel de ville en retournant vers le port, il y a le quartier le plus ancien de la ville où se trouvent les plus vieilles maisons et surtout les plus typiques.

DSC01396

Vieux Quartier de Reykjavik

La plus ancienne encore debout se trouve dans ce coin, au Aðalstræti 10, elle a été construite en 1792 mais quelques dizaines de mètres plus loin, on a découvert en 2001 les restes d’une maison en pierre datée de 871 (à plus ou moins 2 ans près), il y a désormais un musée sur les premiers établissements à Reykjavík et en Islande. Je n’aurai pas eu le temps de le visiter (et surtout qu’avec cette météo, je n’ai aucune envie de m’enfermer !)

DSC01528

Maison la plus ancienne – Reykjavik

Ma balade dans le centre se termine sur le port où je me pose quelques minutes afin de planifier mon après-midi. Je choisis d’aller au bout de la presqu’île de Reykjavík, plus précisément l’île de Grótta, pour cela j’achète une carte de bus valable pour la journée, 1500ISK.

IMG_0710

Bus de Reykjavik – Islande

Je prends le 11 pour Seltjarnarnes (ce n’est pas simple de trouver le bon arrêt de bus, mais c’est surtout parce que les noms sont difficiles à retenir !) jusqu’à l’arrêt Lindarbraut/Hofgarðar . C’est un quartier résidentiel avec une jolie vue sur les montagnes enneigées et la mer. Il y a un hotpot, une petite source d’eau chaude, dommage je n’aie pas mon maillot de bain !!

DSC01517

Hotspring à Seltjarnarnes – Reykjavik

Il n’y a de la place que pour 1 personne ou alors 2 mais assis l’un sur l’autre ! Je me dis que je reviendrai peut-être si j’ai le temps avant mon départ mais ce ne sera pas le cas. Bref ! Un petit peu de marche pour rejoindre la pointe ouest et l’île de Grótta qui s’avère être…fermée ! Pour cause de nidification des oiseaux.

DSC01440

Île de Grótta – Reykjavik

Je me contenterai de la voir de loin. Grótta n’est une île qu’à marée haute lors de coefficients élevés, il y a une passe de quelques centaines de mètres qui permet de la rejoindre à pied. Je me pose pour manger mon pique-nique au bord de la plage.

DSC01452a

Pique-nique à l’Île de Grótta – Reykjavik

Je reprends ma marche, 1km plus loin il y a un Golf, les retraités viennent y taper la balle au soleil, avec le petit air marin. La vie est dure ici !

DSC01482a

Golf Seltjarnarnes – Reykjavik

J’arrive à la pointe ouest, en face il n’y a plus rien, seulement le Groenland à quelques 650km plus loin. Ce n’est pas du tout le point le plus à l’ouest de l’Islande, il y a la péninsule au sud et les fjords de l’ouest, uniquement le plus à l’ouest de Reykjavík ! Il y a une grosse balise en pierre jaune au bout. On ne peut pas la manquer.

DSC01497

Pointe ouest de Reykjavik

Après cette petite promenade de 2h30, retour au centre ville en bus pour faire une pause à l’auberge, histoire de regarder un peu de rugby au lit pour se reposer.

Je repars ensuite pour aller au Perlan, en chemin je prends une grosse montée d’adrénaline en me rendant compte que je n’avais pas emmené mon permis de conduire…Or j’ai loué une voiture pour demain matin !! Les 7 prochains jours de mon voyage ne peuvent être faits qu’en voiture sinon tout tombe à l’eau !! Il faut absolument que je règle le problème. Je regarde toutes les possibilités, envoyer quelqu’un récupérer le permis chez moi + envoi par DHL en 24h pour 100€. Finalement j’appelle le loueur qui accepte une simple photocopie après explication (Merci à Procar).

permis

Je finis par retrouver un scan dans mes mails professionnels que j’envoie au loueur qui valide ma location et me confirme que tout est ok !! Je suis soulagé. Cela m’aura pris 2h entre installer les logiciels pour accéder aux fichiers professionnels sur mon poste (logiciels PC évidemment alors que j’ai un mac), contacter mes parents, appeler le loueur mais maintenant j’ai l’esprit libre…Je repars au Perlan !

DSC01534

Perlan – Reykjavik

Le Perlan (prononcé « petlane », la Perle en français) est à l’origine un réservoir d’eau chaude issue des sources géothermiques. Il y a désormais un dôme dans lequel se trouvent une terrasse panoramique et un restaurant tournant.

DSC01537

Perlan – Reykjavik

La terrasse panoramique est ouverte au 4ème étage. La vue sur la ville est très belle, pas autant que du sommet de l’Eglise mais tout de même.

IMG_0721

Vue panoramique depuis le Perlan – Reykjavik

DSC01583

Vue sur Reykjavik depuis le Perlan

Je redescends pour reprendre le bus et retourner dans le centre ville. A l’extérieur il y a quelques sculptures et des espèces de bulles, de la chaleur se dégage de certaines bouches, ce doit être la vapeur de l’eau chaude qui est stockée.

DSC01536

Perlan – Reykjavik

Le reste de la soirée ne sera que quelques courses, cuisine, tri des photos, quelques épisodes de Big Bang Theory au lit et surtout une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain matin, je pars prendre le bus pour l’aéroport afin de récupérer la voiture de location chez Procar qui se trouve à 3km, à Keflavik. N’ayant pas trouvé la navette pour rejoindre le loueur, je décide de faire la route à pied, 40min…Me voilà maintenant véhiculé dans une Kia Picanto ! Le loueur a proposé de me vendre une assurance à 15€ par jour pour les tempêtes de sables dans le sud du pays.Je me suis dit que c’était histoire de récupérer de l’argent sur la location « low-cost » : 205€ pour 8 jours !

DSC01590

Voiture de location Procar – Reykjavik

Pour me faire à la voiture, j’ai prévu de passer la journée au sud de Reykjavík, sur la péninsule du Reykjanes, en commençant par la pointe nord de cette péninsule, Garður. Une église au milieu de nulle part.

DSC01597

Garður – Islande

Ce n’est qu’une petite ville d’à peine 1500 habitants, on n’est plus qu’à 590km du Groenland ici. Il y a deux phares et des bateaux posés à terre en décoration/exposition, des maisons et cabanes éparpillées et c’est tout !

DSC01604

Garður – Islande

Cap sur le sud maintenant, une fois passé l’aéroport en descendant, c’est un paysage de chaos fait de roches volcaniques empilées, de failles, de coulées de laves, de sable noir. Un peu de lichen et quelques herbes arrivent à pousser, sans ça, on se croirait sur la lune, le ciel nuageux y ajoute une certaine atmosphère.

DSC01669

Désert de lave de Reykjanes – Islande

Plein de parkings permettent de s’arrêter le long de la route pour aller explorer le sol lunaire, il n’y a que la pesanteur en plus ! On peut y voir des sculptures des différentes planètes du système solaire (je ne les ai pas toutes vues), dans l’ordre : Uranus, Saturne, Jupiter.

DSC01623

Les planètes du Reykjanes – Islande

Une vingtaine de kilomètres au sud de Keflavik, on arrive sur un plus grand parking, il y a là un pont au milieu de nulle part permettant de traverser une faille, c’est la séparation de la plaque tectonique nord-américaine et la plaque eurasienne.

DSC01632

Pont entre l’Europe et l’Amérique – Islande

Ce pont n’est que symbolique car il y a plusieurs failles sur tout le pays, et il ne s’agit pas d’une ligne unique. Il faut savoir que les deux plaques s’écartent, à raison de 2cm par an !

DSC01638

Pont entre l’Europe et l’Amérique – Islande

 Ceci explique en partie pourquoi l’Islande est un pays très volcanique. Il y a plus de 200 cratères dont 130 sont encore actifs sur toute l’île. Continuons la route un peu plus au sud, toujours sur la Lune.

DSC01685

Paysages lunaires – Islande

La route traverse le parc d’une centrale géothermique. J’y reviendrai après mais pour l’instant je pousse la route jusqu’au phare en passant sur un chemin de graviers.

DSC01715

Phare Reykjanesviti – Islande

Il s’agit du Reykjanesviti, le plus ancien phare d’Islande, construit en 1878 mais détruit lors d’un tremblement de terre, la version actuelle date de 1929. Le chemin va jusqu’à la falaise, c’est la pointe sud-ouest du pays.

IMG_0788

DSC01730

Péninsule du Reykjanes – Islande

Comme je l’ai dit tout à l’heure, je vais me promener sur un plateau géothermique, ici le sol et les vapeurs sont à plus de 80°, il vaut mieux rester sur les chemins aménagés et ne pas s’aventurer à poser les pieds partout, ça sent bon les œufs aussi !

DSC01778

Plateau géothermique au Reykjanes – Islande

Les vapeurs qui sortent du sol font un bruit impressionnant et on entend bouillonner sous les pieds par endroits. Le temps m’est compté, je pars en courant car j’ai réservé l’entrée au…Blue Lagoon pour 16h ! J’ai donc 20min pour le rejoindre à Grindavík, sachant que je suis à 20km, ça devrait le faire.

IMG_0804

Entrée du Blue Lagoon – Islande

Le Blue Lagoon (Bláa Lónið en islandais), c’est l’une des attractions (incontournables ?) du pays, ce sont des bains chauds en extérieur où l’eau est d’un vert/bleu/blanc surprenant. Voilà à quoi cela ressemble avant de rentrer.

IMG_0809

Vue panoramique du Blue Lagoon – Islande

Le billet d’entrée est cher, il faut le reconnaître : 40€ mais on peut y rester autant de temps que l’on souhaite (enfin, je crois). A l’entrée on peut tout déposer, et on se voit remettre un bracelet qui sert pour tous les achats à l’intérieur. C’est une fois sorti qu’ils bipent le bracelet pour savoir ce que l’on doit. Alors en Islande, il n’y a normalement pas de vestiaire perso, pour se changer c’est tout nu devant tout le monde et même chose à la douche, nue obligatoire ! Mais au Blue Lagoon, pour les touristes pudiques il y a quelques cabines individuelles.

DSC01834

Au chaud dans le Blue Lagoon – Islande

Petite marche de 5sec à l’extérieur, il doit faire 7 degrés, pour se plonger dans le bain à 39 ! Le bonheur ! Le bassin est grand, il est et en cours d’extension.

DSC01810

Sources chaudes du Blue Lagoon – Islande

Pas besoin de sortir de l’eau pour aller au bar, ils sont au milieu dans des cabines étanches et on peut commander sa bière juste en bipant son bracelet. Trop facile. Il y a aussi une cabine qui propose des masques de silice. Un bon moment de détente, j’y serai resté presque 3h, on ressort de là tout fripés par l’eau chaude !

IMG_0806

Couleur de l’eau au Blue Lagoon – Islande

L’eau est bien plus bleue à l’extérieur #nofilter, l’eau du bassin est traitée pour que l’on puisse se baigner je pense.

Bon bah voilà, ça c’est fait ! Mon avis est que je trouve cela cher, sachant qu’il existe d’autres sources parfois même gratuites. Par contre, on se sent privilégié dans un endroit comme cela et boire un verre au beau milieu de ce décor est assez surréaliste Détente assurée !

Je rentre à Reykjavík en essayant de ne pas m’endormir. C’est la dernière nuit ici avant de partir en vadrouille. On rencontre un peu de monde à l’auberge, ce qui nous amène à aller boire un verre dans une autre auberge de jeunesse du centre ville dans laquelle il y a un rooftop bar.

IMG_1330

Rooftop bar à Reykjavik

On se retrouve avec un petit groupe composé de 2 français, 2 canadiens (un anglophone et une francophone), 1 allemand, 1 hollandais et 4 islandais. Super sympa et du coup après quelques bières, la soirée se poursuit dans plusieurs bars du centre : Le Big Lebowsky, le Kiki Queer, un autre dont j’ai oublié le nom…

IMG_0837

A la santé des Islandais – Reykjavik 

Une bière et un verre de schnaps chez notre ami allemand du soir, Jan et nous voilà à rentrer avec le jour à l’auberge pour dormir…

Direction le Golden Circle le lendemain pour la suite de ce beau voyage islandais !

Lire la suite…

Aller

7h 06min Direct
  1. La Rochelle (Gare SNCF)
  2. SNCF TGV-8372
    3h 22min
  3. Paris Montparnasse (Gare SNCF)
    24min
  4. Car Air France
    40min
  5. Paris-Orly (ORY)
    2h 05min
  6. Icelandair FI-549
    3h 30min
  7. Reykjavik (KEF)

Retour

13h 05min Direct
  1. Reykjavik (KEF)
  2. FI-540
    3h 15min
  3. Paris-Roissy (CDG)
    55min
  4. RER B + Métro
    1h
  5. Paris Montparnasse (Gare SNCF)
    2h 31min
  6. SNCF TGV
    2h 39min
  7. Angoulême (Gare SNCF)
    35min
  8. SNCF TER
    58min
  9. Saintes (Gare SNCF)
    17min
  10. SNCF TER
    55min
  11. La Rochelle (Gare SNCF)

3 Commentaires

  1. Bruno a dit il y a 10 mois :

    Bonjour,
    Merci pour ces photos et toutes ces petites histoires que vous offrez sur votre site. Je prépare un séjour en Islande d’une dizaine de jours et votre récit m’a apporté un point de vue utile et très agréable à lire.

    Je vous souhaite plein de beaux voyages’
    Bruno

    Répondre
    • Aym a dit il y a 10 mois :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire, ça fait plaisir de partager mes expériences 😉 N’hésitez pas à me poser des questions si besoin, j’y répondrai avec plaisir.
      Bonne préparation de voyage !

      Répondre

A lire aussi :

  1. Golden Circle | eRound The World